Grotte mariale « Our Lady Queen of Peace » de Ntasen

Notre grotte mariale est un résumé de toute la théologie chrétienne. Le choix du nom « Our Lady, Queen of Peace -Ntasen » est conséquence de la situation de crise dans laquelle nous nous trouvons et prions chaque jour pour le retour de la paix dans les régions anglophones. L’un des titres que l’Eglise a donné à Marie est Reine de Paix. Au milieu de cette situation, Marie est bien celle vers qui nous pouvons nous tourner pour demander la paix dans nos cœurs, dans nos communautés et dans notre pays.

Le point central de notre grotte est le regard de Marie tourné vers la croix, vers le cœur de Jésus. C’est à partir d’elle que nous avons une vue d’ensemble et nous pouvons saisir le message global qui est communiqué. Marie dans notre grotte est la fille de notre terre qui a trouvé une place auprès de Dieu. A bien regarder à mi-hauteur de sa taille le ciel et la terre se rencontrent à travers elle. Le Ciel est représenté par la voute céleste en couleur bleue avec les douze étoiles de couleur blanc et bleu, symbolisé par les douze ampoules. Sur les versants, nous avons les montagnes et les arbres qui matérialisent notre terre.  Ceci indique que Marie fait entrer notre humanité dans la divinité de son fils. Elle représente également notre humanité croyante. La grotte elle-même repose sur douze piliers, renvoyant non seulement aux douze tribus d’Israël mais aussi aux douze apôtres.

Partant de Marie, nous voyons qu’elle nous présente le Christ, qui apparait sous deux formes l’Alpha, l’Omega et l’autel ; cette petite portion avant la fontaine. L’autel est le Christ lui-même qui se donne. La croix dehonienne au milieu de la fontaine représente le cœur du Christ. Dans ce cœur se trouve une lampe qui brille et indique que le Christ brille pour chacun de nous.

Les anges au bord de la fontaine comme cela est décrit dans l’apocalypse sont les séraphins qui servent Dieu devant son trône, devant son autel jour et nuit. Ils sont en prière et en adoration. Ils nous montrent comment prier Dieu qui est là. Ils sont à la fois serviteurs et participent à la louange de Dieu. L’eau signifie la fontaine des sacrements. Nous avons huit jets d’eau, six qui partent du fond et deux des anges. Le Christ est source des sacrements. La huitième fontaine représente l’Eglise, qui est aussi sacrement, car elle nous permet de recevoir la grâce de Dieu. L’Église ici est donc sacrement du Christ.

 Les formes de la fontaine sont faites de trois marches descendantes, qui renvoient à la trinité. Le Christ n’est pas seul. C’est la trinité qui donne les sacrements.

 

Frère Stéphane TATCHUM, SCJ.

Laisser un commentaire