MESSE DE RENTRÉE AU SCOLASTICAT JEAN DEHON DE NGOYA

MESSE DE RENTRÉE AU SCOLASTICAT JEAN DEHON DE NGOYA

Comme il est de coutume, chaque 15 octobre, l’Eglise célèbre la mémoire d’une grande sainte, Thérèse d’Avila. Par coïncidence en cette année, il marque aussi au scolasticat international (Maison Jean Dehon) des prêtres du Sacré-Cœur de Jésus de Ngoya, l’ouverture de l’année académique.

La communauté s’est retrouvée à la chapelle à 18h 10min pour la messe d’ouverture de l’année académique regroupant des confrères scolastiques des provinces du Cameroun et du Congo. Le père Jean Marie Signé en sa qualité de Supérieur Provincial a présidé la messe, accompagné de plusieurs confrères (formateurs, conseillers provinciaux et membres de la commission économique provincial). En ouvrant la célébration, il invite tout le monde à prier avec l’intention de confier au Père Tout Puissant cette communauté, les formateurs et les scolastiques, tous ceux qui passent et passeront par cette communauté tout au long de l’année ; il confie aussi au Seigneur les ouvriers et les personnes cachées dont nous ne connaissons même pas les visages, qui viennent en aide à cette communauté (bienfaiteurs). En tout il prie pour que l’Esprit du Seigneur inspires les membres de cette communauté afin qu’ils témoignent de la présence de Dieu.

La première lecture lue par le Fr. Fréderic Bokabo est tiré de l’épitre de saint Paul apôtre aux Galates (Ga 4,22-24.26-27.31-5.1) et l’Evangile tiré de saint Luc (Lc 11, 29-32) est proclamé par le père Max Atanga. Durant son homélie où il partage le fruit de sa méditation ; il nous fait comprendre que la première lecture présente deux alliances, celle de l’ancien testament : Sinaï et du nouveau testament : Jésus Christ, qui nous apporte la libération. Dans l’Evangile qui nous parle de la demande d’un signe par l’auditoire de Jésus, le père Max nous a montré que parfois dans nos vies, nous sommes comme cet auditoire, demandant un signe au Seigneur pour prouver qu’il nous appelle vraiment à sa mission. L’unique signe pour lui est de suivre Jésus Christ tout en acceptant de porter sa croix. Cette croix exige de nous des sacrifices qui doivent nous conduire à la conversion et par la suite à la sainteté. En ce début d’année, nous devons nous interroger sur nos qualités et nos limites afin de travailler à changer nos limites et à améliorer nos qualités pour se mettre au service des autres, de la communauté et de l’Eglise. Il conclue en nous exhortant de demander au Seigneur de nous tenir la main afin d’être celui qui nous guide, nous accompagne et nous montre le chemin. La messe continua normalement jusqu’à la bénédiction solennelle par le révérend père Provincial à 19h 12 min.

La soirée se poursuivie avec les agapes fraternels et l’accueil des nouveaux membres de la communauté. Le scolasticat Jean Dehon de Ngoya accueille donc pour l’année qui commence cinq confrères pour la première année de théologie constitué de trois (KATEMBO Germain, MUMBERE Modeste, SINGO BUDI Désiré) venant de la province du Congo et deux (Nestor WOLONG, Eric Guy YOMO YOMO) de la province du Cameroun.

Fr. Louis Paul NGASSAM MEKOMOU. Scj

 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*