L’aurevoir de la communauté de Ntasen au père Charles Koudjou

La journée du 3 janvier dernier en la fête de l’épiphanie du Seigneur a été mouvementée dans la chapelle de Saint Luc mission station de Ntasen et dans la Dehon’s formation house a l’occasion de la dernière messe du père Charles Aimé KOUDJOU. Tout a commencé à 7h précise quand les pères Charles Koudjou, pascal Noudjom et Prosper Nyuydze accompagnés des servants d’autel firent leur entrée au rythme des musiques jusqu’à l’autel du Seigneur. Tout a été ponctué par les règlements de la liturgie Romaine. Dans son homélie comme dans son discours de fin, le maitre mot du père Charles koudjou  était l’amour. Il invitait les chrétiens à vivre dans l’amour, puisque le christ par l’épiphanie est venu vivre en nous et par ricochet manifesté son amour à notre endroit; à notre tour donc va-t-il dire de manifester cet amour entre nous pour que règne la paix surtout en cette situation de trouble que traverse les populations du NOSO et spécialement ceux de Ntasen à Bamenda. Exprimant toute sa gratitude pour les apports des chrétiens dans sa vie à Bamenda, il leur a demandé de prier pour lui et qu’en retour il prierait pour eux et célèbrerait même une messe à la basilique de Rome en leur faveur. Prenant à son  tour la parole, le président du conseil pastoral a remercié les pères pour les multiples services dans le poste et avec quelques chrétiens, au nom de tous les chrétiens  ont offert un présent au père Charles ; on dirait les rois mages portant leur présents au Christ. La messe achevée, ont suivi quelques séances photos avec différentes commissions comme indiqué par le service protocolaire.

Le tout ne s’arrêta pas à la chapelle saint Luc, car après la messe, les jeunes choristes de saint Agnès choir offrirent à la terrasse de la Dehon’s formation house un mini concert de musiques classiques et folkloriques  en présence des pères sus évoqués, du père Francis Domleu et de tous les frères de la communauté. Ces musiques aux belles voix, ont permis à toute l’assemblée présente de vivre une ambiance de fête, d’amitié et de fraternité. La communauté offrit ce qu’elle pouvait à cette chorale jeune pour encourager les talents et les aider à réaliser certains de leurs projets. Question de renouveler les forces de ces jeunes, la communauté dans sa continuelle activité d’apéritif offrit un pot et grignotes après quoi suivait la prise de quelques photos et diaspora se fit voir.

Fr. Eugene Franklin Fotsap, scj.

Laisser un commentaire